L’Extensible voyage d’Evéa

Année de création :  2012
Durée : 35min
Public : à partir de 1 an



NOTE D’INTENTION 

Comme tous les enfants, Evéa s’invente des mondes à partir de trois fois rien : c’est au long de son voyage qu’elle apprendra la curiosité, la différence, la tolérance et la relativité des choses dans le réel. Explorer l’élasticité, l’élasticité du corps et l’élasticité de l’âme au travers de l’élasticité des matières…. Mettre en tension et relâcher, suspendre et rebondir telles ont été mes recherches d’écriture chorégraphique.

Dans un parallélépipède métallique, qui cerne l’aire de jeu et sur lequel s’agrippent rubans extensibles ou tubes de silicone, un nid duveteux abrite Evéa : personnage lunaire, symbole de l’enfance, tourné vers le ciel et toute curiosité en éveil , elle aborde l’univers, la vie. Lui est plutôt solaire, plutôt adulte, il a déjà expérimenté, il accompagne et transmet mais sait encore s’émerveiller….

Comme univers sonore, je choisis le percussif instrumental et vocal (Rebonds B de Iannis Xenakis, les voix de Tamia et Bobby Mac Ferrin, les percussions de Pierre Favre ou du brésilien Nana Vasconcelos) pour m’opposer à l’élasticité et créer de la tension.



DISTRIBUTION

Interprétation : Suzel Barbaroux et Simon Gillet
Chorégraphie :
Michèle Dhallu
Costumes : Marie-Pierre Ufferte
Décor : Xavier Laroyenne
Lumière : Yves-Marie Corfa
Espace sonore : Kevïn Calderon
Coiffure : Estelle Fauré
Avec la complicité de Marina Montefusco

COPRODUCTEURS

Ministère de la Culture et de la Communication, Conseil Régional Midi-Pyrénées, Conseil Général du Gers, MJC de l’Isle Jourdain, La Halle aux Grains de Samatan